ET PUIS FANNY OU EPIPHANIE

mardi 28 janvier 2014
par  Little Jo

LE JOUR OU LES FEVES SONT SOUHAITEES

Une fois par an, le premier dimanche de janvier, le monde chrétien encourage la recherche de la fève, à travers l’Epiphanie et sa traditionnelle galette. Et cela loin de l’univers du sport dans lequel, un excès de fèves peut mener tout droit à une série de points ratés… « et puis Fanny, à la fin du match ».
Après un sondage en bonne et due forme, « Patakrep » sait qu’en ce dimanche si particulier, le cidre va couler à flots et que les galettes vont s’harmoniser avec certaines « brioches »…
Les gens originaires du Nord exhibent leurs frangipanes dites « parisiennes », tandis que ceux du Sud n’hésitent pas à porter leurs gâteaux des rois, belles couronnes briochées riches de fruits confits. Mais en ce jour de communion pas très solennelle, point de racisme et le mot partage est en vigueur.
On goûte avec plaisir l’univers de l’autre et on recherche sans trop vouloir se faire remarquer, si on la trouve : la fève, car la tradition consiste aussi à ce que celui qui la trouve…paye la suivante.
Les radins tentent de l’avaler ou de discrètement poser cet objet étranger, dans un coin de l’assiette…mais le meilleur alibi, c’est d’avoir un enfant sous la main.
Facile, ni vu ni connu, on lui refile « généreusement » ce délicieux symbole, on le coiffe de la couronne et le tour est joué. Non plus sérieusement, tout le monde s’est régalé à l’occasion de ce joli moment convivial, vivement la chandeleur et sa pâte à crêpes (message subliminal).


Portfolio

JPEG - 104.3 ko

Brèves

Avec framadate : je prends date !

jeudi 18 octobre

Inscrivez-vous qu’il disait... Pendant les vacances afin de s’assurer d’un nombre suffisant de joueurs, ce sondage est à ta disposition. A utiliser sans modération !

Sur le Web : Clic ici !

Facebook

mardi 17 octobre 2017
Sur le Web : Le facebook du VLC