Mas que un club...Castel 1

mercredi 13 mars 2013
par  Little Jo

CHAMPIONS LEAGUE

Et oui, Barcelone a réussi un nouveau miracle avec Messi. Au match aller, l’équipe catalane, « Mas que un club » s’était retrouvée au fond du gouffre, en perdant face au Milan AC 0-2.
Mais c’était sans compter sans son quadruple ballon d’or, l’argentin Lionel Messi qui au match retour a donné le ton, en inscrivant les deux premiers goals de son équipe, remettant de ce fait, les compteurs à zéro, pour une victoire finale 4-0, qualifiant après une « remuntada » historique, l’équipe la plus séduisante de la planète football. Une qualification inespérée pour les quarts de finale de la coupe de la champions league.

Autre qualifiée pour les quarts de la compétition, la valeureuse équipe une de Castelmaurou.
Face à cette équipe d’excellence mixte A, l’ogre de l’élite…le CNES, actuel cinquième de leur championnat, faisait figure d’épouvantail, avec deux attaquants de plus d’1m85.
Dans ce huitième de finale, inutile de vous dire quel était le pronostic des bookmakers…au point que sur un second terrain, des joueurs des autres équipes de Castelmaurou s’entrainaient comme s’il n’y avait point de match…

Après un premier set brillamment enlevé par nos locaux (25-20) le second a été donné aux visiteurs (24-26) avant que le troisième soit également remporté facilement (25-16).
Au quatrième set, alors qu’une balade irlandaise semblait se dessiner, l’insecte moon (capitaine flemme) sans gaz avouait être dans la lune et vivre de grands moments de solitude, face aux balles qui semblaient le fuir. Des moments partagés par sa consoeur béarnaise qui entre deux absences s’est offert le luxe sur un service de percuter avec le ballon, le panneau (pourtant replié) de basket, voulant par cet acte, montrer qu’elle pouvait jouer aussi dans l’équipe adverse, puisqu’étant elle aussi dans la recherche…spaciale…bilan (23-25).
Mais à l’ultime confrontation, avec la sortie de Moon…raker (l’ancien requin des surfaces) la rentrée d’un Patakrep particulièrement affuté, prêt à s’étaler (vu son pseudo) à la moindre balle, couplé (je sais, c’est dégueulasse comme expression) à une Ingrid de folie, et sans notre viking des steppes…l’équipe de Castel 1 s’impose finalement 15-10.
Une victoire qui lui permet d’affronter en quart, le vainqueur de Castel 2- Larnac (victoire de Larnac, hélas par forfait de Castel, c’est dommage car en cas de victoire de la deux, nous aurions eu obligatoirement une équipe en demi)…Larnac qui en excellence A est juste devant…le CNES.
Alors, si vous avez aimé cette chronique…n’hésitez pas à suivre vos héros lors de leur prochaine aventure.


Portfolio

PNG - 623.5 ko