Haribos : ça pimente la vie !

mercredi 16 octobre 2019
par  Patakrep

Match amical mardi 8 octobre pour les grands et les petits de l’équipe une qui sont allés croquer du Haribo à Cugnaux !

Oui mais voilà : il y a un os dans haribos !
Au début il est un peu flagada mais après deux sets (que nous remportons avec un bel écart de points) voilà qu’il ramène sa fraise...
Vous connaissez sans doute la chanson de Joe Dassin, Tagada, tagada, voilà les Dalton ?
Mais nous en avons quand même respecté la chute du refrain :
"C’étaient les Dalton
Tagada, tagada, y a plus personne" dans le cinquième set, le bien nommé décisif.
Vous l’aurez compris, donc : 3-2 pour cette première sortie de la nouvelle équipe de Castel1.
Nouvelle équipe mais vieux démons. Et je ne parle pas que de moi !!

Le piment a fait une rentrée triomphale ce soir.
Lionel, pour sa première participation a bien failli rentrer bien habillé. Imaginez le geste que vous faites lorsque vous pressez une orange sur un presse agrume. Vous voyez, une rotation de votre main, en corolle, sur la belle orange.
Sans doute pensait-il à cela, Lionel, à ce moment là ?
Imaginez maintenant que l’orange, c’est le ballon et que le presse agrume, c’est le filet. Et vous avez à peu près une idée du geste : un presse ballon dans le filet !
Mais c’était sans compter avec la créativité de Delphine. Un truc tellement énorme que le souvenir m’échappe et que l’amitié m’interdit de le raconter publiquement. Une vague histoire de passe en deux qui n’aboutit pas... ! Première distinction pour elle, mais qui la remplit de joie comme en témoigne la photo.
Et puis, c’est vrai, cette année les filles vont pouvoir se lâcher car elles sont quatre, enfin ! Cassandra rejoint le trio et c’est un grand bonheur de l’accueillir.

Avant, il y avait la patmobile. Depuis le temps on y est attachée. Ouais, mais c’était avant...
Hier soir, Lionel, encore lui !, nous a véhiculé dans un véhicule tellement neuf qu’on n’osait presque y pénétrer... Il a bien fallu pourtant.
J’étais tout au fond à l’arrière, la troisième banquette, et je ruminais mon humiliation. Et puis à un moment, nous nous sommes arrêtés à un feu et là, hé ! hé ! : la panne !!!! Le moteur s’est arrêté. Tout neuf le truc et déjà en panne. Ah ces nouvelles voitures, c’est beau, ça brille, mais ça ne vaut pas les vieilles bagnoles de Patoche.
Mais lorsque le feu est passé au vert, pschitt, d’un seul coup d’un seul, elle a redémarré comme par magie.
Pffff.... mais merci Lionel !

Merci les amis pour cette belle soirée, une de plus !
Vivement la prochaine.


Portfolio

Remise du trophée par la vice présidente La lauréate du jour : c'est sa première fois (...) La photo souvenir de cette belle soirée

Commentaires