Castel 1 ... à fond les formes !

samedi 21 avril 2007
par  Patakrep

Victoire 3-0 pour les papys malgré les trois entraînements de la semaine et notamment la veille au soir !

Nous ne sommes pas morts ... et certains devraient trembler à la seule idée de se trouver prochainement sur notre terrain simplement séparés ... par un filet :-D !
Comme disait Gandalf dans Le Seigneur des anneaux : Fuyez ! Pauvres fous !

Villeneuve a bien faillit nous endormir au deuxième set avec un faux rythme et des temps morts ... morts. Mais nous avons repris du poil de la bête.
Il a suffit d’évoquer la fermeture prochaine de la pizzéria « la Romarine » pour que l’équipe, à 18-18, accélère et termine ce set par 25-18.

Le troisième set ne laissera pas trop d’alternative à l’équipe de Villeneuve qui joue avec un très bon esprit. Bonne distribution collective du ballon, rires partagés même dans l’adversité. Bravo !

Voilà qui devrait inspirer notre équipe. Car chez nous : point d’indulgence !
Une micro faute, et encore, peut-on parler de faute si ce n’est de m’être placé à coté de celle qui jouxte, pratiquement toujours, le lauréat, j’ai nommé Karry Potter ?

Une micro faute disais-je et la sanction tombe, lourde, injuste et revancharde !
Oui ! Je suis au regret de vous annoncer que, dans des circonstances jugées par mes coéquipiers avec une fantastique mauvaise foi, je fus désigné piment d’or du match d’hier soir. Jugez plutôt :

Je sers et remonte rapidement sur le terrain pour prendre ma place au soutien lorsque le ballon revient direct, en cloche, au dessus de moi, façon lob, vous voyez ?
Croyez-vous que ma coéquipière adorée, chargée du fond, ait amorcé l’ombre d’un mouvement de couverture ? Bon certes la balle était bien dans l’angle mais bon ... le fond c’est le fond, dans le fond, non :-/ ?

Et bien non !
Après un coup de frein, qui retentit encore dans le gymnase, j’enclenchais la marche arrière pour tenter, dans un jeté de bras désespéré, de ramener la balle vers mes coéquipiers ...
J’y réussi, là encore, mais personne, là non plus, pour récupérer ma passe (il est vrai légèrement à l’extérieur du terrain, de deux mètres, à peine) ! On n’est pas aidé, j’vous l’dit !

Et là dessus, l’occasion était trop belle pour le Pierminator : enfin pouvoir se débarrasser de l’objet qui hante ses nuits depuis plusieurs semaines !
Trouvant en Little Jo :-> un allié de circonstance, la cabale fut monté en deux temps et trois mouvements, et hop ! Me voilà promu ! Bel esprit vraiment :-(( !

Vous comprendrez que je n’ai donc pas pu ne pas mettre la photo de Potter, enlacée avec moi , tant nos destins, sur ce coup, sont liés.

Enfin ! Heureusement il y a les pizzas et la bonne ambiance, lorsque assis à table nous avons pu rassasier nos corps d’athlètes.

Voilà le récit, vrai et sincère ; les faits bruts !

J’espère pouvoir compter sur vos messages de sympathie témoignant de votre soutien devant une telle machination !
Qui plus est devant les yeux de mon épouse, supportrice d’un soir et des nombreux deux autres supporters-convives, Denis et Alexandre (merci à eux de nous avoir accompagnés).