Il faut retrouver le bonnet de Prési’DAN !

jeudi 1er février 2007
par  Patakrep

Appel à tous les volleyeurs en patrouille dans la zone du stade Pierre SATGE à Colomiers !
Mardi 30 janvier 2007 vers 20H37, notre Prési’DAN vénéré a égaré son bonnet fétiche (ramené tout exprès des States !) en demandant son chemin à un badaud.

JPEG - 63.7 ko
Bonnet Dan
Il est pas top mon bonnet ?
Franchement, z’en avez vu beaucoup des comme ça ?!

Il faut dire que nous étions égarés, Little Jo ayant, comme d’habitude, bien préparé l’itinéraire pour nous rendre au stade …
Nous voici donc arrêtés sur le parking du stade Pierre SATGE à la recherche du gymnase Léon BLUM …
Pendant qu’Abdel tente de localiser sur son GPS le « chemin vert » (seul renseignement transmis par Little Jo et qui s’avérera inexistant …), Prési’Dan me demande de m’approcher d’un homme d’âge mûr qui garait sa voiture. Je lui réponds qu’il peut descendre de voiture et faire les trois pas qui le séparent de l’individu. En maugréant quelque peu il s’exécute.

C’est là que tout bascule ! En une fraction de seconde c’est le drame !

Oubliant qu’il a, sur ses genoux, l’objet si doux, si chaud, il descend et le bonnet choit à terre dans l’indifférence générale. L’autochtone s’avère ne pas en être un et ne sera, en plus, d’aucun secours !

Sentant que la situation risque de dégénérer et se rappelant l’expérience d’Anda’Lucia, Little Jo appelle le 118710 pour connaître l’adresse du restaurant chinois le « Vi-Daï » qui jouxte le gymnase : chemin maouré.
Forts de cette information (enfin une valable !) la localisation GPS est facile, nous voilà au gymnase et c’est là que Prési’Dan, très contrarié, s’aperçoit qu’il n’a plus son bonnet … ambiance !!

Nous voilà sur le terrain, bruyamment chauffé à l’air pulsé pendant tout l’échauffement. Le match commence dans le calme retrouvé et la douce chaleur des lieux.

Nous perdons les deux premiers sets.
Heureusement Little Jo, encore lui, sauvera cette situation désespérée. Il entre au troisième set, nous fait des glissades de bout en bout du terrain et quelques effets dont il a le secret et hop : victoire ! Les deux sets suivants sont à nous et nous nous retrouvons au cinquième set menant 10-8.
Tout à coup Little Jo, après quelques autres cagades bien senties et le sauvetage d’une balle désespérée, demande à sortir car l’intensité des échanges a raison de son souffle ! Erreur ! Je le remplace au pied levé et c’est le deuxième drame de la soirée … décidément Lucie était quand même là malgré son absence … je rate mon service … sur le coté droit du fil ! Et comme si cela ne suffisait pas je fait une « Abdel » à la réception du service de la balle de match !

15-13 sera le score cruel de ce superbe match : bravo Colomiers !

Autour des délicieux quiche lorraine, gâteaux et galette, nous dissertons sur ce match à rebondissements : malgré l’évidence des faits, Little Jo est élu à l’unanimité (moins une, devinez qui ?) « Piment d’or » du match. Certains (mé)disant que le fait qu’il soit sur le terrain booste ses co-équipiers qui savent alors qu’ils doivent compenser ... pas charitable !

Finalement convaincu par nos arguments, nombreux, sur les faits héroïques qui lui valent cette distinction, il déclara, sur un ton un rien aristo : « j’accepte ce piment ! ». Quel candeur !

En partant nous repassons par le stade Satge, descendons scruter le macadam ... pas de trace du bonnet ...

JPEG - 58.5 ko
Dan’s bonnet (dans le bon sens ...)
Si je trouve l’enfant de s... qui m’a piqué mon bonnet ... j’lui fait manger !!

Documents joints

Quelques facéties du pimenté ... Voilà de (...)
Quelques facéties du pimenté ... Voilà de (...)

Commentaires  Forum fermé

samedi 3 février 2007 à 11h12

Ne vous inquiétez plus, j’ai fait le deuil de mon bonnet fétiche, et dés le lendemain je l’ai lachement remplacé par un modèle plutôt banal pour ne pas trop m’y accrocher !
Sinon, il aura mis le temps notre Little Jo internationnal ( attention en équipe super super vétéran biensur ) mais a le faire, la il y a le paquet, photo, vidéo, et il est vrai ce soir là une collection de « cagades » ( malgré des sauvetages extrêmes, mais étais-ce de la chance ou vraiment de la classe ???)qui le désignai sans aucunes contestations possibles grand Maître de Cérémonie du soir !!
Allez Joël, ce n’est pas grave, on la remet en jeu la medaillé dès Mardi !