La une passe la deux ! Mais la deux reste devant ...

mercredi 25 novembre 2009
par  Little Jo, Patakrep

Dallas et son univers impitoyable

(à chanter oyaaable...)

Ils étaient tous là (sauf la mamma), les Dallaporta (ils étaient tellement nombreux, que l’on aurait même pu rajouter un « S » final...Dallaportas).

Certes, il y avait l’ancien de la famille Pierrafeu, le flintstone Patrick (avec aussi présent, son ami, qui a l’âge de Pierre...) mais aussi les princes de feu , avec également dans les tribunes, les lutins flammèches, prêts à s’enflammer à la moindre étincelle de jeu.

Profitant d’un meilleur allumage (leurs bougies étant neuves...mais non ce n’est pas une allusion sexuelle) l’équipe princière mis le mikasa en fusion... avec profusion d’attaques incendiaires, remportant avec panache le premier set (25-21).

Mais nous avons aussitôt réagi et sorti notre arme fatale, avec au deuxième set, qu’une équipe de vieux silexs et le résultat un feu de joie, victoire 25-18.

Les applaudissements de nos supporters (trois, merci Delphine, Antoine et Jo)...crépitèrent pour nos beaux âtres.

Au troisième set, sans les mires, nous avons entré le notre, le superbe Abdel et ses attaques au lance-flamme, résultat sans flamber de 25-20.

Dans les tribunes, l’ambiance n’est plus de feu et les supporters deviennent hostiles (sans nous jeter la pierre) encourageant à tout rompre leur équipe fétiche.

Le quatrième set voit, le renard aux tempes argentées Daniel faire sonner le glas des espérances de Castel deux et le match est enlevé par un 25-20 final.

Un grand merci encore à nos brunes et blondes incendiaires sans lesquels cette victoire n’aurait été que défaite...

Patrick à la fin de la rencontre dégusta avec avidité une partie de son surnom...les crêpes avec outre la sensation du travail bien fait, la fierté de se dire qu’il serait respecté jusqu’au match...retour du 23 mars 2010

Pour l’heure, il va fêter la Saint-Nicolas et quant à l’autre prince de feu...il faut encore quelques mois avant de nous battre...alors Jon...attend

Little - Micro Jo

Pour les photos, c’est par là