Castel 2 : forts rêveurs !

vendredi 21 novembre 2008
par  Little Jo, Patakrep

CASTEL 2…FOREVER ou… FORTS REVEURS…that ‘s the question ?

Mardi 18 novembre 2008 – 20h30 – Gymnase Suzanne Lenglen

Les visages émaciés, les gladiateurs entrent dans une arène qui n’attend que ce duel au sommet entre les deux équipes mixte–excellence B de Castelmaurou.
Les supporters nombreux…exultent.

Bob « the Englishman in Castel » est dans les tribunes, rejoint par Laurent Massonie qui après un passage agréable dans les mains de la délicieuse ostéo Sophie avoue qu’il s’est fait un torti qu’au lit…après avoir été ravioli et cané au…lit.
Bref, il est passé du plumard au plus mal…

Lucie est venue compter les points (pas les siens…bon rétablissement, à ce propos) aux côtés du père Fourasse-Antoine, (mascotte de l’équipe une) qui vient, sifflet au bec, nous arbitrer.

Des regards furtifs s’échangent, on se toise, les échanges de missiles visuels fusent…traçant les lignes des terrains, le match va bientôt commencer.

Des poignées de mains se serrent rapidement mais pas hypocritement, le match va bientôt débuter (imaginez la musique de Rocky…et non pas…oulélé oulala quand il faut gagner Castel 1 est là…)

Tétanisés à l’idée d’avoir à manger crêpes et gâteaux, l’équipe une, après avoir démarré en trombe (d’éléphant bien sûr) est absente, se laisse rejoindre puis dépasser grâce aux services d’un Jérémie, qui galvanisé par l’enjeu, nous joue une magnifique partition.
Nous réagissons tel un comateux qui entendrait une chanson de Patrick Sébastien, rien, que dalle…et malgré une réaction embryonnaire, nous perdons le premier set (25-21).

Nos amis-adversaires piaffent, c’est une évidence…mais ils vont commettre l’erreur fatale de changer trois membres de leur équipe d’un coup (tuyau pour le match retour…).

Alors euphoriques, ils unissent leurs mains et scandent leur cri guerrier (référence à « Podium » et Claude François)…Castel Forever…non Castel2 « Forts rêveurs » en réalité…
Car la lumière va disparaître (comme pour le chanteur natif d’Ismalia) et le trou noir va s’offrir à eux, pour une cinglante déroute (25-11) (25-18) (25-11).

Certes, nous avons le triomphe modeste car nous savons en toute humilité, que cette équipe possède tous les atouts pour nous battre…mais tant que nous gagnons…nous rêvons !

Production Dreamworks

Little Jo

PS1 : Match retour : mardi 17 mars 2009 ... mais c’est la St-Patrick, vous n’allez pas oser quand même !

Photos : Patakrep, Little Jo, Presi’Dan et Jojo avec le magnifique appareil de Monsieur Abdel ; merci.